Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En 2012 (chiffres gouvernementaux), 146650 patients domiciliés en France ont eu une hospitalisation complète pour maladie cérébrovasculaire : 105 310 (72%) et 19 597 AIT (13%).

Soixante-quinze pour cent des AVC touchent des personnes âgées de plus de 65 ans.

Environ 10000 à 15000 personnes de moins de 45 ans sont atteintes chaque année par un AVC, avec parfois à la clé un handicap éventuellement lourd pour des années. Vingt-cinq pour centre des personnes atteintes par un AVC ne reprendra par d'activité professionnelle.

Une enquête épidémiologique (2008-2009) a montré que la prévalence des antécédents d'AVC s'élevait à 1,2% dans la population française et celle des séquelles à 0,8%. On peut donc estimer à 500 000 le nombre de personnes ayant un antécédent d'AVC dans la population française.

Les statistiques de l'AVC en France

La prévalence des AVC est légèrement plus forte chez les hommes (1,3% contre 1,2% chez les femmes) ; elle augmente fortement avec l'âge : 

- 0,2 entre 15 et 44 ans

- 1,1 entre 45 et 64 ans

- 3,6 entre 65 et 74 ans

- 6,1entre 75 et 84 ans

- 9,5 pour les plus de 85 ans

L'impact sur les activités dans la vie quotidienne est fréquent, nécessitant parfois la vie en institution (11,1% des personnes avec séquelles tous âges confondus).

Les statistiques de l'AVC en France

Les principales séquelles pour toutes les personnes avec antécédent d'AVC (tous âges confondus) étaient constituées par : 

- des troubles de l'équilibre (50,3%)

- des troubles de la mémoire (42,1%)

- des troubles moteurs (37,2%)

- des troubles du langage et de la communication (33,9%)

- des troubles visuels (23,1%)

- des troubles sensitifs (19,6%)

- des troubles urinaires 16,5%

- des troubles de la déglutition (13,3%)

 

 

Les statistiques de l'AVC en France

Chez les patients plus jeunes (moins de 60 ans), on note aussi dans cette enquête une importante relative plus forte des troubles moteurs (49%), des troubles du langage (40,5%), des troubles neurovisuels (35,6%), des troubles sensitifs (27,4%) ; les troubles sphinctériens sont par contre moindres. 

Chez les moins de 60 ans atteints d'AVC :

- 30% de l'effectif ne peut se laver seul, 25% ne peut s'habiller ou se déshabiller seul

- 27% ne peut couper sa nourriture seule ou se servir à boire seul, 8% ne peut manger et boire seul

- 14% ne peut se coucher ou se lever du lit seul

- 12% ne peut se servir des toilettes seul

- 26,1% de l'effectif ne peut pas envisager de marcher 500 mètres sans aide technique ou humaine

- 7,9% ne peut prendre un objet avec les mains.

Parmi les patients ayant déclaré un antécédent d'AVC et âgé de moins de 60 ans au moment de l'enquête, 2,4% sont institutionnalisées contre 0,3% dans la population générale.

Une autre étude (De Peretti et al., 2012) a par ailleurs montré des évolutions dans le temps des prises en charges aigues de l'AVC : entre 2002 et 2008, le taux d'hospitalisation pour AVC a baissé chez les plus de 65 ans (- 6,6%) et a augmenté chez les moins de 65 ans (+10,8%), avec probablement un meilleur aiguillage des personnes jeunes du fait des campagnes de prévention.

La même tendance s'observait pour les AIT avec une augmentation de 15,2% pour les moins de 65 ans et une baisse de 16,2% pour les plus de 65 ans.

Tag(s) : #2 AVC qu'est-ce que c'est, #5 Séquelles possibles de l'AVC, #AVC, #Santé, #8 Contacts associatifs

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :