Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les troubles de l'exploration spatiale sont le plus souvent associés à des lésions de l'arrière du cerveau (lobe occipital) ou sur le côté droit (lobe pariétal). Il ne s'agit pas de problèmes au niveau des yeux, il ne sert à rien de changer de lunettes. Les zones de traitement de la vision au niveau du cerveau ont été abîmées.

Dans l'HLH (hémianopsie latérale homonyme), la personne a des difficultés pour voir sur un côté mais compense ses difficultés au moins partiellement ; elle peut de proche en proche explorer l'ensemble d'une scène visuelle. Les temps d'exploration sont donc allongés (la personne ne regarde du côté mal traité qu'après un effort conscient) et ne permettent pas d'agir rapidement avec son environnement. Le fait que le traitement visuel soit partiel, freiné ou différé va générer des problèmes en vie quotidienne. Les lésions associées sont souvent dans le lobe occipital.

Simulation d'une hémianopsie latérale homonyme droite

Dans la NSU (négligence spatiale unilatérale), la personne ne perçoit pas une partie du champ visuel mais ne compense pas ce déficit. Une partie du champ visuel n'est pas traitée, pas prise en compte. Les lésions associées sont généralement pariétales droites (c'est le côté gauche qui est "négligé", non traité par la personne). Lorsque la NSU est majeure, les personnes peuvent ne manger que la moitié de leur assiette, ne se raser ou ne se maquiller que la moitié du visage...

Le problème principal des déficits neurovisuels est que les personnes qui en sont porteuses ne sont souvent pas ou que peu conscientes de leur déficit. On dit qu'elles sont anosognosiques. On ne recherche pas d'aide, on ne demande pas de rééducation ou d'adaptation pour un handicap que l'on ne se reconnait pas.

Les problèmes neurovisuels sont particulièrement handicapants en vie quotidienne ; les personnes atteintes de NSU ou de HLH se cognent fréquemment dans les encadrements de porte, évitent mal les obstacles (passages piétons !).

Le problème devient crucial lors du retour au domicile quand se pose la question de la reprise de la conduite automobile. L'AVC fait partie des maladies nécessitant une procédure de déclaration obligatoire en préfecture : la personne ayant subi un AVC doit subir un examen médical approprié pour évaluer ses capacités à reconduire.

Considérant l'importance de la conduite automobile dans toute vie autonome, en particulier en milieu rural, l'abandon de la voiture est une étape très difficile dans l'adaptation à la vie après l'AVC.

Une vidéo étrangère mais montrant le déroulement d'un examen des champs visuels...

Comment savoir si l'on souffre de troubles neurovisuels ?

L'examen de référence est le champ visuel. Il permet de savoir ce que la personne détecte dans son environnement par chaque oeil.

Ci-dessous, la représentation de la vision d'un oeil.

 

Comment savoir si l'on souffre de troubles neurovisuels ?

L'examen de référence est le champ visuel.

Les troubles neurovisuels sont souvent dépistés lors des examens avec l'ergothérapeute, le kinésithérapeute, l'orthophoniste ou le neuropsychologue.

 

Selon l'endroit où se situe la lésion dans le cerveau, le traitement des informations visuelles est biaisé différemment.

Sur la planche ci-dessous, à gauche, une vue du dessus du cerveau (coupe au niveau des yeux, les yeux sont figurés en haut, l'arrière du cerveau - zones occipitales - en bas), à droite le trouble du champ visuel pour chaque oeil correspondant

Troubles de l'exploration visuelle : HLH et NSU

Les troubles neurovisuels sont souvent dépistés lors des examens avec l'ergothérapeute, le kinésithérapeute, l'orthophoniste ou le neuropsychologue.

Le dépistage est important car il permet d'adopter un comportement citoyen et responsable en particulier concernant la conduite automobile ; des rééducations sont possibles et des adaptations envisageables dans certains cas (port de lunettes à prismes qui décalent l'image perçue pour que la personne voit tout son champ visuel).

Tag(s) : #5 Séquelles possibles de l'AVC, #AVC, #Santé

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :